Signes et symptômes

  1. Impossibilité répétée de résister à l’impulsion de gratter ou triturer son propre corps et aboutissant à des lésions de la peau manifestes.
  2. Sentiment croissant de tension juste avant le grattage de la peau ou bien lors des tentatives faites pour résister à ce comportement.
  3. Plaisir, satisfaction ou soulagement lors du grattage de la peau.
  4. La perturbation n’est pas mieux expliquée par un autre trouble mental et n’est pas due à une affection médicale générale (p. ex. une cause dermatologique).
  5. Les perturbations causent une souffrance cliniquement significative ou une altération du fonctionnement social, professionnel ou dans d’autres domaines importants.

ADOLESCENT WITH MIRROR

Il est difficile de dire quand le trituarge de la peau devient une « dermatillomanie », mais généralement, on peut diagnostiquer un trouble de dermatillomanie quand le temps passé au triturage et les dommages causés par ce comportement commencent à affecter la vie personnelle, familiale, conjugale, et/ou professionnelle. Un triturage devient pathologique quand la personne évite certaines activités (comme aller à la plage/piscine, les rapports intimes, voir des amis…) ou manque des événements à cause des dommages causés par le triturage du fait qu’elle n’arrive plus à cacher ses plaies.