Alexandra Rivière-Lecart

Vidéo dermatillomanie 1 Vidéo dermatillomanie 2

Alexandra RIVIERE-LECART est psychologue clinicienne (numéro ADELI 759325608) diplômée d’Etat du Master « Psychologie clinique, psychopathologie et psychothérapies » à l’Université de Paris VIII, psychothérapeute en thérapie Intégrative et membre de l’AFTCC (Association Française de Thérapies Cognitives et Comportementales). Elle pratique les Thérapies Cognitives et Comportementales (TCC), la Thérapie d’Inspiration Analytique et la Thérapie Existentielle. Alexandra Rivière-Lecart exerce actuellement en cabinet libéral (dans le 8e arrondissement de Paris) où elle reçoit des personnes souffrants de toutes les pathologies. Elle propose des thérapies individuelles, des thérapies de couple, des thérapies de groupe et des ateliers thérapeutiques (affirmation de soiphobie socialetechniques de contre-manipulationestime de soioser parler de soiprocrastinationparler en public…)

Spécialiste du trouble de la dermatillomanie depuis 2009, elle fonde en 2013 au sein de son cabinet dans le 16e arrondissement de Paris Dermatillomanie France. En 2015, elle créé Skin-Picking Europe et ouvre une antenne Dermatillomanie Belgium à Bruxelles en Belgique, en avril 2015. En Octobre 2015, elle créé le Centre Dermatillomanie France à Paris (8e arrondissement) et forme une équipe de psychologues et de psychothérapeutes. En Novembre 2015, elle ouvre une antenne Dermatillomanie France à Toulouse.

Le Centre Dermatillomanie France propose des bilans, des thérapies individuelles (adolescents et adultes) avec un protocole thérapeutique créé spécialement pour traiter le trouble de la dermatillomanie, ainsi que des thérapies familiales afin de traiter le trouble débutant chez les enfants. Elle propose des groupes de parole pour les personnes dermatillomanes ainsi que pour leur entourage. Dans le cadre professionnel, elle propose des conférences et des formations pour les psychologues ainsi que pour les différents professionnels de santé qui souhaitent s’informer et en savoir plus sur le trouble de la dermatillomanie.

Conférences & formations

  • Conférence (2015) – AFC – Le Burn-out, que cache-t-il ?
  • Formation – Centre Dermatillomanie France (2014/2015) : Approche théorique et thérapeutique du trouble de la dermatillomanie
  • Conférence (2014) – Dr Pomey-Rey (Hôpital St Louis) – La dermatillomanie : causes, symptômes, traitements
  • Formation (2013) – Ecole de Dynamique émotionnelle d’Etienne Jalenques – Ateliers d’Affirmation de soi

Articles & parutions

A propos de la Dermatillomanie…

J’ai pris connaissance de l’existence du trouble de la Dermatillomanie au début de mon activité en libéral en tant que psychologue, en 2009. Je recevais plusieurs patients souffrant de ce trouble et je m’y suis  intéressée. Je n’avais jamais entendu parler de dermatillomanie avant, ni de Skin Picking ou de grattage pathologique.

Ne connaissant rien sur le sujet et manquant d’outils cliniques pour aider mes patients, j’ai commencé à faire des recherches. Malheureusement je ne trouvais rien en France sur ce sujet. Aucun trouble similaire n’étant non plus décrit dans le DSM-4 (manuel international de référence qui classifie et catégorise les troubles mentaux). Cette pathologie semblait inexistante. Pourtant, mes patients décrivaient tous les mêmes troubles : triturage incontrôlé de la peau, utilisation d’outils spécifiques pour faire sortir les impuretés, profil perfectionniste, intolérance aux imperfections, émotions refoulées (en particulier la colère),  problématiques de l’estime et de l’image de soi… Par ailleurs, mes patients n’arrivaient pas à se contrôler ou à arrêter de se gratter. Ce trouble ressemblait à un TOC. Pourtant, aucun ouvrage ne faisait référence au grattage compulsif.

J’avais déjà connaissance du trouble de la Trichotillomanie, et je trouvais que mes patients décrivaient certains symptômes similaires, comme la perte de contrôle, l’état de semi-conscience pendant l’acte, ou les comportements répétitifs centrés sur leur corps. J’ai décidé d’approfondir mes recherches et ai découvert qu’aux Etats-Unis on avait déjà connaissance de ce trouble et qu’il faisait l’objet de recherches depuis quelques années. Plusieurs articles et ouvrages sur le sujet y avaient déjà été consacrés. Ce trouble portait le nom de : Dermatillomania / Skin Picking. Les ouvrages publiés m’ont permis de faire avancer ma recherche clinique et ma pratique libérale au cabinet.

Depuis plusieurs années, je reçois des patients de toute la France ainsi que du monde entier afin de traiter leur dermatillomanie. Face au nombre important de demandes d’informations et de prises en charge de ce trouble, j’ai créé « Dermatillomanie France » en 2013. Le « Cabinet Dermatillomanie France » propose de répondre gratuitement aux appels des personnes qui ont des questions sur la dermatillomanie (dermatillomanes ou entourages) et souhaitent des informations. Un site internet a été créé fin 2013 afin de permettre l’accessibilité des informations sur ce trouble (symptômes, causes, conséquences, traitements, bibliographie, reportages…). Le « Cabinet Dermatillomanie France » propose des thérapies individuelles, des thérapies familiales et des groupes de parole. Il propose également des conférences en institutions afin de répandre la connaissance de la dermatillomanie chez les différents professionnels de santé (dermatologues, médecins, psychiatres…).

Présentation du Psychologue

Pratique actuelle

  • Psychologue clinicienne et Psychothérapeute en cabinet libéral à Paris depuis 2009, certifiée au registre des psychologues de Paris sous le numéro ADELI 759325608, avec le numéro SIRET 51786033400013 autorisant l’exercice d’une profession libérale. Le cabinet est situé au 10 rue Pergolèse dans le 16e arrondissement de Paris. En plus de sa pratique en libéral, elle est en suivi personnel analytique et participe à des groupes d’échanges cliniques, ainsi qu’à des supervisions.

Formations

  • Formation aux thérapies cognitives et comportementales (TCC) à l’AFTCC (Association Française de Thérapies Cognitives et Comportementales)
  • Master professionnel de Psychologie spécialisation Psychologie clinique, Psychopathologie et Psychothérapies à l’Université de Paris VIII.
  • Mémoire de Master 2 : La place du psychologue dans une prise en charge pluridimensionnelle en hôpital de jour
  • Mémoire de Master 1 : L’estime de soi des auteurs de violences conjugales
  • Licence de Psychologie à l’Université de Paris VIII.
  • Formation continue en sexologie, prise en charge des addictions, arthérapie, coaching
  • Langue des signes (LSF) à l’International Visual Theatre (IVT) de Paris

Expériences

  • CLICC (Clinique d’Investigation des Comportements et des Cognitions) et Hôpital de jour en service de Psychiatrie dirigés par le Dr Antoine Pélissolo à l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris 13) assurant plusieurs types de prise en charge tels des relais thérapeutiques après une hospitalisation classique, des bilans intensifs pour les patients posant des problèmes diagnostiques ou thérapeutiques et des prises en charge courtes et intensives : réhabilitation cognitive dans les troubles de l’humeur et les troubles anxieux, programme de thérapies comportementales et cognitives intensives, thérapie par la réalité virtuelle.
  • CMP (Centre Médico-Psychologique) de la Garenne-Colombes (92) dans une équipe pluridisciplinaire de psychiatres, psychologues cliniciens, infirmiers spécialisés, psychomotricien, sexologue, psychanalystes et psychothérapeutes offrant des soins et des prises en charge psychologiques et psychiatriques.
  • Antenne de Psychiatrie et Psychologie Légales (APPL) dirigée par le Dr Roland Coutanceau à la Garenne-Colombes (92) qui propose des consultations de victimologie et recevant des victimes d’agressions sexuelles ou de violences non sexuelles. Les prises en charge sont des entretiens ou des psychothérapies individuels (type psychanalytique, EMDR…), des accompagnements sexologiques, des entretiens ou des psychothérapies de couple, des psychothérapies familiales, des psychothérapies de groupe et des interventions précoces dans les jours suivant un traumatisme collectif.
  • Unité intersectorielle de l’Etablissement Public de Santé Maison Blanche (domaine de Ville-Evrard) dirigée par le Pr Patrick Issembert à Neuilly sur Marne (93). Séjours prolongés pour patients adultes psychotiques. Prise en charge psychologique et psychiatrique, proposant des soins et un suivi en santé mentale.
  • LFSM (Ligue Française pour la Santé Mentale) dirigée par Boris Cyrulnik (Paris 8) proposant des consultations spécialisées en violences conjugales pour les auteurs et les victimes dans le cadre de psychothérapies individuelles, de thérapies de groupe, de médiations ou thérapies familiales, de thérapies de couple et de thérapies médico-biologiques.
  • Unité de Soins de Longue Durée « La Roseraie » de l’EPS Maison Blanche à Neuilly-sur-Marne (93) prenant en charge, dans une structure médicalisée, des personnes âgées souffrant de démence, des patients psychotiques vieillissants, des malades polypathologiques, hospitalo-requérants ou en situation de handicap majeur physique ou psychologique.

Langues

  • Français
  • Anglais
  • Langue des Signes (LSF)

 

France 5 – Le Magazine de la Santé / « Allo Docteurs » – La dermatillomanie : quand le grattage devient compulsif (Décembre 2015)

Capture d’écran 2015-12-29 à 21.41.46 1

Capture d’écran 2015-12-29 à 21.41.55

Capture d’écran 2015-12-29 à 21.41.11