Dermatillomanie France

Dermatillomanie France est désormais fermé.

Dermatillomanie France a été fondé par Alexandra Rivière-Lecart, Psychologue clinicienne. Elle est la première psychologue en France à avoir découvert la dermatillomanie, avant sa sortie pour la première fois dans la classification internationale du DSM (5e version), en 2013 (traduit en français en 2015), et à s’y être intéressée. Accusée de charlatan car personne n’avait compris ce trouble auparavant, qu’elle a considéré tout de suite comme un trouble à part entière et qu’elle a été la seule à défendre, puis peu écoutée et entendue malgré ses essais incessants pendant 9 ans à sensibiliser les hôpitaux de Paris et l’institution publique, elle a étudié et soutenu ce TOC de 2009 à 2018. Elle a créé un site internet complet et informatif lu par tous les pays francophones (France, Suisse, Belgique, Canada, expatriés dans les différents pays du monde…), puis une structure entière dans son cabinet de Psychologie à Paris 16e (2009/2015), puis Paris 8e (2015/2018). Elle a proposé pendant des années : des thérapies individuelles avec le traitement thérapeutique de centaines de personnes atteintes de ce TOC, des bilans, des groupes de parole (4 tous les ans), des formations pour professionnels de la santé (3 formations), des brochures (toujours disponibles sur son site internet), des soirées d’information gratuites, des stages, des conférences (Congrès de la dermatillomanie et trichotillomanie à Florence, en Italie, en Octobre 2017), des évènements, des vidéos psycho-éducatives sur la dermatillomanie (Youtube), un vernissage d’art-thérapie (Juin 2017), créé des tests psychométriques, entretenu pendant des années une page Facebook sur les réseaux sociaux pour que les personnes, patients et professionnels, puissent suivre l’actualité sur ce trouble en direct des avancées… Elle écrit également actuellement un livre.

Aujourd’hui, face à la demande trop importante de traitement et d’informations autour de ce TOC (entre 1 et 3 millions de personnes souffrent de ce TOC en France) et face au manque de soutien de la part des institutions publiques, hôpitaux, universités, psychiatres, dermatologues… Dermatillomanie France ne peut plus continuer tout seul. Grâce aux thérapeutes que la psychologue Alexandra Rivière-Lecart a formé en 2016 et 2017 (7 praticiens), Dermatillomanie France se transforme début 2018 en Groupe d’Etudes (GED – Groupe d’Etudes sur la Dermatillomanie). Le but est désormais principalement la recherche et la psychoéducation, le groupe de travail permettra à plusieurs professionnels qui s’intéressent à la dermatillomanie de faire avancer la connaissance scientifique sur ce TOC encore méconnu en France et en Europe.

Voici le lien du site internet du nouveau du Groupe d’Etudes sur la Dermatillomanie (GED) : https://groupedermatillomanie.wordpress.com

Merci pout votre soutien pendant des années. Si les personnes qui en souffrent et les entourages n’avaient pas aidé et soutenu Dermatillomanie France durant des années, il n’aurait jamais donné le jour au GED. Un grand merci à vous !